La diaspora basque est dispersée à travers le monde. Ces basques forment une identité collective distinctive à la culture dominante de leurs sociétés respectives. La constitution d’établissements et des réseaux sociaux spécifiques à travers des associations, recoupe plus de 45 000 membres. Ces établissements ou Euskal Etxeak (Maisons Basques) favorisent des interactions transnationales (c’est-à-dire entre Euskal Etxeak) ou frontalières (c’est-à-dire avec le Pays basque). La diaspora basque est une réalité culturelle plurielle, et non une communauté monolithique et homogène. La dispersion basque à travers le continent américain démontre que la réalité quotidienne du Canada peut différer grandement de celle de l’Uruguay. Elle s’intègre et s’adapte à d’autres populations et remodèle la basquitude ou basquité (néologisme comme la francité au Québec) depuis des générations consécutives et des endroits régionaux qui apportent leur propre ajout. Les individus ayant une ascendance basque vivent dans au moins vingt-cinq pays autour du monde. Ils sont organisés dans plus de 200 Euskal Etxeak, créant des milliers d’activités socioculturelles chaque année pour maintenir la culture basque vivante.

On estime entre 14 et 18 000 000 les personnes d’origine directe basque à l’étranger et à 45 000 000 celles ayant un nom de famille basque. Aux États-Unis, il y a environ 100 000 personnes. Plus de 40 organismes Basco-Américains travaillent quotidiennement pour maintenir et favoriser l’identité basque aux États-Unis et en se regroupant grâce au NABO (North American Basque Organization). En Argentine, 10 % de la population, en Uruguay, 30 % de la population, et au Chili, 27 % de la population totale ont des origines basques.